Péchés glacés en plein été

C’est l’été et le Petit Saint Louis, qui est un sacré gourmand, a comme une envie de glace. Après un bon repas, voilà le dessert idéal, facile à digérer.

Petite promenade alléchante dans l’univers des desserts glacés de Provence !

 

La glace à la verveine et le sorbet à la lavande ou à la menthe

 

La glace à la verveine est très simple à préparer : il vous faut une belle poignée de verveine.
Effeuillez-la et plongez-la dans du lait que vous avez porté à ébullition.

Après une infusion d’environ 10 minutes, retirez les feuilles, ajoutez des jaunes d’oeufs fouettés et du sucre et faites épaissir à feu doux.

Réservez à la sorbetière deux heures et accompagnez de belles tranches de melon.

Le sorbet à la lavande, lui, se parfume de muscat et de jus de citron pressé.
Le sorbet à la menthe comporte du citron et certains apprécient d’y ajouter de la liqueur de menthe.

 

La cassate et le nougat glacé provencal

 

La cassate est une glace qui fait partie des desserts joliment désuets et qui nous vient de Sicile.

C’est une alternative au nougat glacé que les provençaux apprécient, notamment avec un coulis de framboise.

Au départ, la cassate est un gâteau qui rassemble pistaches, pignons, fruits confits et miel et qu’on déguste à Pâques.

Puis, c’est devenu une glace délicieuse dont la base est la ricotta et qui incorpore ses ingrédients. Elle peut être encore servie sur une part de génoise ou biscuit de Savoie.

 

 

desserts glacés

Les goûts de Provence version glacée

 

Si vous avez envie de croquer dans un « morceau frais de Provence« , optez pour les glaces au calisson qui font la révérence à la belle voisine aixoise.

La glace à la navette de Provence  s’encanaille avec la pistache et la poudre d’amande pour une version, certes moins light, mais très savoureuse !

Vous pouvez aussi craquer pour les glaces ou sorbets aux fruits comme l’abricot, la pêche ou le melon.