Les incroyables comestibles : des potagers à partager dans nos rues

C’est un mouvement qui prend de l’ampleur en France mais aussi dans toute l’Europe : les incroyables comestibles. Leur slogan : ensemble, on peut changer le monde. Leur mode d’action : la permaculture. 

 

Les incroyables comestibles ont vu le jour chez nos adversaires en matière de jardin. Tandis que nous avons les jardins à la française, géométriquement parfaits à l’image de ceux du château de Versailles, les anglais, eux, cultivent des jardins au savant flou artistique.

Et ils aiment aussi les potagers.

A un tel point que dans les rues des anciennes cités ouvrières, des bacs destinés à cultiver des tomates, des haricots, des fraises ont commencé à fleurir.

Un seul objectif : partager cette nourriture avec ceux qui passent.

 

le mouvement des incroyables comestibles

Le potager libre-service à Marseille, mode d’emploi

 

Il suffit de s’y mettre ! C’est le cas dans le quartier de Noailles mais aussi dans le secteur du Vallon des Auffes.

Sur le trottoir, des bacs sont installés, des légumes et des fleurs poussent. Et si vous plantez dans votre bac le slogan « Nourriture à partager », le tour est joué !

Attention, il s’agit de travailler en concertation avec la Mairie de Marseille. Celle-ci, comme les villes de Grenoble, Paris ou Bordeaux, a adopté une charte de végétalisation de ses rues.

Pourquoi légiférer ? Parce que parfois, le meilleur est l’ennemi du bien ! A force de mettre des bacs dans une rue, les conditions de circulation des piétons et des mamans avec leur poussette peuvent devenir dangereuses.

Ce mouvement « d’abondance naturelle » et de générosité partagée ne se limite pas à la seule ville de Marseille.

Arles, Septèmes-les-vallons et Aubagne ont déjà dits oui !

Les incroyables comestibles

Dans le département des Bouches-du-Rhône, le mouvement  » Les incroyables comestibles » fait de nombreux adeptes