Le vent de la Pampa souffle sur Noailles

Noailles, un des plus anciens quartiers de Marseille, ne cesse de s’enrichir. Autrefois bourgeois et marchand grâce à la proximité du Vieux Port, puis multi-ethnique, il accueille aujourd’hui des enseignes « trendy », telle Espigas portée par le vent de la Pampa.

Pieds agiles au bistrot Le Petit Saint Louis !

Et chacun de s’interroger : « mais qu’est-ce qui donne cette légèreté aux serveurs du bistrot Le Petit Saint Louis ? ». Ne cherchez plus ! C’est alpargatas aux pieds et sourire aux lèvres qu’ils traversent la salle puis la rue des Recolettes pour déposer de fraîches salades ou la succulente pièce de bœuf sur les tables en terrasse.

C’est Espigas qui chausse

A peine une devanture plus loin, s’exposent en vitrine ces chaussures crées par des marseillais au retour d’un voyage qui les a menés jusqu’en Argentine. Proches des espadrilles, elles ont ce petit truc en plus qui fait craquer les citadins. Traditionnellement, seuls les gauchos de la Pampa les portent.

Faites pour se rencontrer

Alors, le voisinage entre Espigas et Le Petit Saint louis, hasard ou fatalité ? A chacun de juger : Berengère a crée la nouvelle alpargata de ville au retour d’Argentine. Quant à Yona, créatrice du bistrot, elle est aussi passée par l’Argentine dont sa mère est d’ailleurs originaire… Les deux jeunes femmes se sont rencontrées à Noailles et avaient beaucoup de choses à se raconter !